Retourne à ton cœur: Témoignage

Faire l’expérience de l’Intériorité et en vivre au quotidien est pour nous une nécessité vitale dans un monde de plus en plus connecté, qui, par ses sollicitations nous pousse à l’extérieur de nous-même. La recherche d’un niveau d’être plus profond demande un engagement et de donner de son temps. Comme Elie, nous expérimentons que c’est dans le silence que nous pouvons entendre «  la brise légère » et les murmures de l’Esprit Saint en nous.

« Il y a en moi un Puits profond et au fond il y a Dieu » dit Etty Illesum.

Elle ajoute que le plus souvent des pierres et des gravats obstruent ce puits et que Dieu est enseveli en moi. Vivre à la superficie de soi-même, c’est être étouffé par les soucis, les angoisses, les préoccupations extérieures.

Atteindre et se désaltérer à cette Source Intérieure, c’est rejoindre « Celui qui est plus intime à moi-même que moi-même » St Augustin(les Confessions). « Celui qui me sonde et me scrute », Celui qui connait mes pensées, mes blessures et les désirs de mon cœur. Aussi devant cette Source vivifiante et aimante, « je tiens mon âme en paix et silence comme un petit enfant contre sa mère » Ps 131 et je peux épancher mon cœur en Dieu « mon rocher et mon refuge » Ps 61.

L’intériorité permet aussi de Goûter la Parole de Dieu, parole que je peux connaître intellectuellement, par cœur, mais qui, « ruminée »dans le silence, va me nourrir et me guérir. Parole qui, gardée dans mon cœur me redonne Paix et confiance à travers les épreuves de la journée.

« Bien tard je t’ai aimée, O Beauté si ancienne et si nouvelle, tu étais au-dedans et moi dehors je t’ai cherchée » St Augustin

Nous apprenons à la suite de tant de femmes et d’hommes ainés dans la Foi, que ce moment d’intériorité se prépare comme une Rencontre. Réserver un moment dans ma journée, renoncer à une autre activité, faire un peu de place en préparant mon écoute, mon corps, par la respiration, ou tout ce qui va favoriser mon ouverture. Exprimer au Seigneur une demande : « Seigneur donne-moi de t’écouter, ou de ne pas avoir peur ou de pardonner… ».  Puis Ecouter une Parole de Dieu,  Voir une attitude de Jésus, Garder une expression qui aujourd’hui  vient me frapper, m’entretenir avec Lui et L’écouter ; conserver quelque chose de ce moment et dans ma journée me remémorer, comme « un lieu sûr », au milieu de ma vie personnelle, professionnelle.

C’est aussi ouvrir nos yeux sur les détresses de nos contemporains et nous relier avec le cœur, parfois par un geste. Toutes ces rencontres bouleversantes de ceux qui nous paraissaient peut être si éloignés de nous par nos façons de voir, et qui sont devenus si proches en humanité. Les porter à Jésus au moment de l’Offertoire où mystérieusement ces autres que nous, seront avec nous, on ne sait encore comment, transformés en Celui qui nous a aimés le Premier, le Tout Autre.

« Défricher en nous-même de vastes clairières de paix et les étendre de proche en proche jusqu’à ce que cette paix irradie vers les autres. Et plus il y aura de paix dans les êtres, plus il y en aura aussi dans ce monde en ébullition. » Etty Hillesum( Une vie bouleversée).

Patrick et Christine Mante