chancelade_RVB

 

 

 

La communauté

Père Sébastien REVIRAND, prieur

Père Roland DAUCHEZ
Père Jean-Paul HERVOUËT
Père Gilbert NKURAYIJA
Frère Vincent PRIMÉRANO 
Père Guy ROSE
Père Daniel ROUX

Présente en Dordogne depuis 1983, la congrégation de Saint-Victor s'est installée dans la prestigieuse abbaye de Chancelade en 1998, renouant ainsi avec la tradition d'une présence religieuse, (depuis le haut Moyen-Âge) et canoniale (depuis 1133 et l'adoption de la Règle de saint Augustin) sur ce site.

Le prieuré a la charge de deux paroisses :
* la paroisse Saint-Vincent-sur-Beauronne regroupant une quinzaine de clochers autour de Chancelade
* la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul des Rives de l'Isle regroupant une quinzaine de clochers autour de Saint-Astier, situé à une quinzaine de kilomètres de Chancelade

Au prieuré

récollections, conférences, centre aéré chrétien... toutes les propositions spirituelles ICI

 

Pourquoi restaurer le Logis Abbatial de Chancelade ?

 

chancelade_logis

I. L’esprit d’une charte

Le nom de Chancelade viendrait du latin « fons cancellatus », désignant une fontaine cachée, une source protégée.
Dès le XIe siècle, auprès de cette eau vive s’est implantée une vie religieuse érémitique, puis communautaire, plus ou moins florissante selon les époques, mais interrom- pue à la Révolution Française.
Si l’Abbaye qui s’y développa fut jadis un lieu-source pour la vie spirituelle du Péri- gord et de la France, elle en présente toujours le potentiel, de par son site architectural, sa beauté et sa sérénité, sa fréquentation touristique et sa situation au centre du diocèse, aux portes de Périgueux.
Au début des années 1980, à l’occasion de la béatification du grand réformateur Alain de Solminihac (abbé de Chancelade de 1623 à 1637, puis évêque de Cahors), la Congrégation de Saint-victor – communauté de chanoines réguliers de Saint Augustin, comme les religieux à l’origine de la première abbaye de Chancelade – répondit à un appel de l’Évêque de Périgueux et Sarlat, soucieux de raviver la source spirituelle de Chancelade et de la mettre au service de la mission pastorale.
Notre époque est en recherche de nouveaux lieux de vie spirituelle, dont l’authenticité et l’attractivité permettent de bâtir trait d’union et communion entre les hommes.
Forts de cet ensemble classé Monument Historique et de cette active communauté, donc «pierres vivantes», il nous est aujourd’hui possible d’envisager :
* une proposition régulière de vie liturgique et sacramentelle, pour des personnes et des groupes de toutes origines, en quête de lieux de ressourcement,
*  une formation intellectuelle structurée et un accompagnement spirituel, essentiels pour qui désire retrouver le sens d’une foi profonde et d’une existence féconde,
*  des activités culturelles et spirituelles à vivre seul, en groupe ou en famille,
*  des cycles de conférences à caractère œcuménique,
*  des temps forts permettant aux jeunes de faire l’apprentissage de la vie commune, dans l’esprit fraternel renouvelé des patronages,
*  des rassemblements festifs, rendez-vous annuels qui rythment la vie collective, l’Église ayant toujours favorisé cette forme de cohésion grâce au cycle de ses fêtes liturgiques
*  une valorisation du chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui passe devant l’Abbaye (route de vézelay), avec un hébergement et une proposition spirituelle pour les pèlerins,
*  un local dédié à l’hébergement ponctuel d’un sans-abri,
*  une boutique-librairie religieuse,
*  une animation communautaire, associant religieux et laïcs, par le lien fraternel et la prière, pour mieux se donner à ceux qu’ils sont appelés à accueillir et leur offrir un témoignage visible de la communion missionnaire. Ces propositions, qui convergent toutes vers l’évangélisation, ont déjà commencé à se réaliser, depuis l’installation effective des Chanoines réguliers de Saint-victor à Chancelade, en 1998.

Avec une volonté d’insertion profonde dans la vie de l’Église locale, en vivant au plus près des personnes qui leur sont confiées, les chanoines espèrent leur offrir une manière de s’accomplir comme chrétiens engagés – eux aussi « pierres vivantes » de l’Église – en les appelant à travailler avec la Congrégation de Saint-victor au développement de ce lieu d’évangélisation.

 

 
https://www.youtube.com/watch?v=pFixHgXs58U
https://youtu.be/uTH2Nt6o5Vc

[metaslider id=1326]

II. Visite du projet

jardin_monastique

 

Depuis 2008, avec l’aide de l’Association des Amis de l’Abbaye, la communauté offre déjà une réalisation partielle de l’idéal décrit plus haut. Elle prie et fait prier, elle rassemble, elle instruit, elle encourage les rencontres fraternelles et la communion entre les personnes.

L’aménagement du Logis Abbatial et de son environnement va permettre à ces activités de prendre une nouvelle ampleur. Il se présente en effet comme un lieu remarquablement adapté au service de ce projet humain, culturel et spirituel.

Au rez-de-chaussée, le visiteur trouvera côté Sud un point d’accueil faisant également office de librairie religieuse-magasin monastique.

En suivant la galerie d’arcades, il accédera à la pièce centrale. Ce sera un « café culturel associatif », lieu où les visiteurs pourront s’asseoir à une table, prendre un verre et discuter avec les chanoines et les bénévoles de l’Association des Amis qui les accueilleront. Agrémenté par des expositions temporaires, il pourra aussi accueillir des conférences-débats , des « cafés-théo » ou « cafés-philo ».
*  La salle au nord offrira une vidéo-projection permanente (sur la vie dans une abbaye, sur les chemins de Saint Jacques, sur le bienheureux Alain de Solminihac, sur l’histoire locale...) ornée d’une superbe fenêtre gothique, elle sera aussi un lieu adapté aux groupes de prière.
*  Au premier étage, trois magnifiques salles se succèdent, pour des conférences culturelles et spirituelles données par la communauté et des intervenants extérieurs. Des repas pourront y être servis, dans le cadre de journées de retraites ou de réunions. Elles pourront aussi accueillir des expositions. Ces salles seront également louées pour des séminaires d’entreprises. Cela permettra de subvenir aux frais de fonctionnement du Logis.
*  Rez-de-chaussée et premier étage pourront recevoir le Marché de Noël organisé chaque année par l’Association des Amis au mois de novembre.
*  Le deuxième étage sera composé de cinq chambres pour héberger les retraitants et hôtes de passage et d’un logement pour le frère hôtelier et gardien de l’édifice.
*  La construction d’un bâtiment annexe derrière le Logis est prévue, pour les locaux techniques : espace traiteur, rangements, sanitaires.
*  Les abords du Logis seront enrichis d’un jardin monastique, réalisé en partenariat avec une association d’insertion ou un lycée agricole.

L’Association des Amis de l’Abbaye pilote ce projet de jardin, en lien avec les Monuments Historiques. Il est également soutenu par la Fondation des Parcs et Jardins de France.

Le jardin n’occupera qu’une petite partie du parc. Il restera une bonne surface pour de grands rassemblements festifs (Feu de la Saint-Jean par exemple) et pour l’accueil de groupes de jeunes (scouts et autres), qui existe déjà..

En ces temps où nos contemporains sont en quête de repères, de rapports humains simples et vrais et de raisons d’espérer en l’avenir, l’Abbaye de Chancelade se prépare ainsi à redevenir une source d’espérance apaisante et vivifiante, offerte à tous. Avec votre soutien, peut-être ?